• Francais
  • Anglais
  • Allemand
  • Espagnol
  • Italien
  • SAINT-JEAN PIED DE PORT
  • LE CHEMIN DE SAINT JACQUES
  • LES RANDONNEES
  • LES SEJOURS
  • HOSPITALIER
Auberge du pelerin
SAINT-JEAN PIED DE PORT



Auberge du pelerin

Le vin




Au pays Basque les premiers vignobles en terrasses, à cause de l’importante déclivité, ont été créés au Moyen Age par les chanoines de Roncevaux sur les coteaux autour des prieurés d'Annaux et Irouléguy


 
Leurs buts premiers étaient de fournir le vin de messe aux églises voisines. Mais très vite, la rareté, donc le coût de ce breuvage, et la qualité de leur production les amenèrent à fournir en vin les établissements d'accueil des pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Les nobles et les bourgeois se rendirent vite compte des possibilités qui s’offraient à eux. Les paysans qui travaillaient pour eux, pensèrent à leur consommations personnelle et aux débouchés que représentaient les marchés locaux. Les pieds de vigne fleurirent sur les coteaux des vallées voisines jusqu'au village d'Ispoure, à l’entrée Nord de Saint Jean Pied de Port. Le travail s'effectuait à la pioche, arc-bouté sur les pentes. Au XVII ème siècle plus de 1.700 hectares portaient la vigne. Un circuit d'exportation s'était organisé vers l’Angleterre, l'Allemagne ou les Pays-Bas par le port de Bayonne et les affaires allaient bon train.

Mais, au début du XXe siècle, le phylloxéra frappa le vignoble, provoquant sa quasi disparition. Les deux villages de Baïgorry et d’ Irouléguy résistèrent à la maladie à force de ténacité, de travail et grâce à l'expérience de quelques cultivateurs. A partir de 1953, les coteaux commencèrent timidement à se couvrir de nouvelles pousses, puis tout alla très vite. Jusqu’à l'obtention d'une Appellation d'Origine Contrôlée en 1970.

La surface viticole avec ses 200 hectares et sa production annuelle de 5.500 litres est aujourd’hui, loin d’être celle du XVII siècle. L'Irouléguy s'élève sur les coteaux pentus entre St. Etienne de Baigorry et Jaxu et les vendanges se font à la main.

les cépages en rouge et en rosé sont le Tannat qui donne puissance et couleur et le Cabernet qui procure finesse et bouquet. Les blancs, eux  sont issus du petit et du Gros Manseng marié harmonieusement au Courbu.
 
La qualité a fait rapidement progresser cette activité au départ secondaire ou de consommation personnelle, à une source de diversification voire de revenu principal. Dans les années 1980, un vaste programme d'investissement a été engagé. Aujourd'hui, 53 producteurs se partagent la production avec notamment un titre prestigieux de « plus petit vignoble de France », l'Irouléguy est devenu le grand nom dont la renommée dépasse les frontières régionales.   Photo: fotolia           
 



ACTUALITES


» La fête de saint Jacques
Le 25 juillet prochain

» Benoit XVI à Saint-Jacques de Compostelle
Benoit XVI à Saint-Jacques de Compostelle

» Les cérémonies de Santiago en direct sur son ordinateur.
Voir les cérémonies de Saint Jacques de Compostele sans y être