• Francais
  • Anglais
  • Allemand
  • Espagnol
  • Italien
  • SAINT-JEAN PIED DE PORT
  • LE CHEMIN DE SAINT JACQUES
  • LES RANDONNEES
  • LES SEJOURS
  • HOSPITALIER
Auberge du pelerin
LE CHEMIN DE SAINT JACQUES



Auberge du pelerin



La Credencial :


C’est un petit carnet qui permet au pèlerin de prouver sa qualité. Elle est délivrée avant le départ au bureau d'accueil des pèlerins à Saint-Jean-Pied-de-Port. Elle est également disponible auprès des associations jacquaires, en échange d'une somme modeste ou d'une adhésion. L'Église édite son propre carnet de pèlerins. 

Le pèlerin fait tamponner sa Credencial, ou Créanciale, à chaque étape, auprès de la paroisse ou du gîte qui l'accueille. Le carnet est indispensable pour qui souhaite dormir dans un gîte en Espagne.
En France en revanche, il n'est pas obligatoire, mais vivement recommandé, en particulier sur les voies d'Arles et de Vézelay, où les chaînes de familles qui ouvrent leurs portes aux pèlerins l'exigent. Ce carnet permet avant tout de décrocher la Compostela. Ce certificat en latin est remis à tout pèlerin qui a parcouru à pied au moins les cent derniers kilomètres avant Santiago, ou, les deux cents derniers kilomètres à vélo. Il est délivré par le bureau d'accueil des pèlerins de la cathédrale de Santiago. Il vous sera attribué sur examen de votre Credencial et si vous déclarez être parti pour des motivations religieuses par le directeur du bureau d’accueil, don Jenaro Cebriân, ainsi que ses deux coordinateurs (Maria Eiras et Eduardo Pérez) qui assurent une permanence quotidienne.



La besace :

Bénie avant le départ du pèlerin, comme le bourdon, dès le haut Moyen Âge, la besace fut d'abord appelée « escharpe », en ancien français, «mallette» au XVIe siècle, puis « panetière ». Le pèlerin y rangeait les lettres de recommandation qui lui étaient remises avant son départ et le billet de communion décerné à son arrivée à Compostelle par l'archevêque, à partir du XIIe siècle. Sa valeur symbolique était forte. La besace était étroite, car le pèlerin devait s'en remettre à Dieu pour subsister, et non à ses propres ressources. Faite en peau, elle lui rappelait qu'il devait mortifier sa chair par la faim et l'effort. Enfin, elle devait rester ouverte, à l'image du marcheur, prêt à donner et à faire l'aumône aux plus faibles, mais aussi à recevoir d'eux.




La coquille :

Symbole dans l'Antiquité de la fécondité et de la conception, la fameuse coquille saint jacques, vendue comme souvenir aux pèlerins à Compostelle à partir du XIIe siècle, fut aussi l'emblème de tous les pèlerins terrestres. Les jacquets avaient coutume de ramasser ces veira galiciennes sur la grève et de les fixer à leur chapeau, en signe de leur pérégrination, à l'heure du retour. Au fil des siècles, les représentations la laissèrent peu à peu essaimer sur la « vêlure » de l'apôtre Saint-Jacques. Mais il fallut attendre le XVIIIe siècle et l'apparition des premières classifications des espèces animales, pour que la coquille soit systématiquement associée au pèlerinage de Saint-Jacques
 



Le Bourdon :
 

Le Veneranda dies, premiers mots d'un sermon qui constitue l'un des 31 chapitres du livre I du Codex Calixtinus, définit les missions d'un objet incontournable du pèlerin : le bourdon, la longue canne de marche. L'étymologie de ce terme serait liée au fait que le bourdon remplaçait jadis un animal, le bordo, croisement d'une ânesse et d'un cheval. Selon les textes, il devait aider à la marche « comme un troisième pied» et défendre le pèlerin « contre le loup et le chien». Il représentait surtout l'arme du salut par la pénitence et la foi en la Sainte-Trinité.
Le pèlerin se faisait toujours enterrer en tenue de pèlerinage et avec son bâton, ce qui explique qu'à ce jour, aucun bourdon du Moyen-Âge n’a été retrouvé


  .        




ACTUALITES


» La fête de saint Jacques
Le 25 juillet prochain

» Benoit XVI à Saint-Jacques de Compostelle
Benoit XVI à Saint-Jacques de Compostelle

» Les cérémonies de Santiago en direct sur son ordinateur.
Voir les cérémonies de Saint Jacques de Compostele sans y être